Mémorial de l'Anse Caffard
Cap 110
Mémorial de l'Anse Caffard
statue cap 110
CAP 110 en 2006
CAP 110 en 2006
Infos pratiques
Histoire et information détaillée

LE MÉMORIAL DE L’ANSE CAFARD ALIAS LE CAP 110

UNE TRAGÉDIE

Le Mémorial de l’Anse Caffard se situe au dans la commune du diamant. Il est constitué de 15 statues de 4 tonnes chacune fabriquées par Laurent Valère.
Ce mémorial a été érigé en 1998 lors du 150ème annuaire de l’abolition de l’esclavage. Cette initiative est à mettre au nom de la ville du Diamant qui l’a commandé pour rendre hommage aux victimes d’un bateau négrier échoué dans la nuit du 8 avril 1830 à cet endroit.

De nom, d’origine et de pavillon inconnu encore à ce jour, le bateau qui transportait des esclaves n’a pu éviter la côte qui était balayée par une forte houle, et cela malgré les efforts de François DIZAC (habitant du quartier et gérant de l’Habitation Plage du Diamant).

 LES RESCAPÉS

Dès le lever du soleil, les secours sont dépêchés et 46 cadavres sont repêchés. Les noyés africains sont enterrés à proximité du rivage et les marins le sont au cimetière du Diamant.
86 esclaves d’origine africaine sont d’abord recueillis au Diamant avant d’être remis aux autorités à Fort de France. 6 blessés graves seront laissés sur l’habitation du nommé Borromé.

LES SYMBOLIQUES

  • Le Mémorial est orienté au CAP 110 vers le Golf de Guinée d’ou venait le navire.
  • La disposition en triangle des statues est pour rappeler le commercer triangulaire (Europe Afrique Amérique)
  • L’absence de chaines est en relation avec le fait que les rescapés africains n’ont jamais eu le statut d’esclave sur le sol de la Martinique
  • La couleur blanche des statues est celle des sépultures traditionnelles dans la Caraïbe

LES COMMÉMORATIONS

  • Les associations et les anonymes se donnent RDV à chaque 22 mai (date anniversaire de l’abolition de l’esclavage en Martinique) sur ce lieu chargé d’histoire pour célébrer les ancêtres et les disparus de cette tragédie.
0 · 4 · 0 · 1 · 0 · 52
Évaluations